Comment choisir sa pit bike ?

Comment choisir sa pit bike ?

Phénomène récent chez les ados et les jeunes adultes, la pit bike gagne du terrain et elle a beaucoup d’atouts pour séduire tous les fans de moto. Sur le marché français depuis les années 2000, la pit bike attire par son côté fun si bien que notre beau pays compte aujourd’hui le plus grand nombre de licenciés, organise des compétitions et de nombreux constructeurs se lancent dans l’aventure pit bike. Qu’est-ce qu’une pit bike ? Le terme anglais Dirt Bike désigne en fait ce que nous appelons en France une moto de cross. Jusque-là rien de bien original, sauf que depuis quelques années, il existe une version particulière de moto cross qui fait fureur : c’est la pit bike ! La pit bike est une moto cross de petite taille (au départ destinée aux enfants) adaptée à un adulte en ce qui concerne sa vitesse et ses cylindrées possibles. Pour plus de renseignements concernant ses dimensions et ses caractéristiques techniques, vous pouvez voir cet article. Les différents modèles de pit bike Sa petite taille permet d’avoir un centre de gravité beaucoup plus bas que sur une moto cross classique. Elles sont souvent dotées de moteurs assez puissants ce qui en font un engin sportif et nerveux pour un maximum de sensations. Les constructeurs ont suivi l’effet de mode et ils proposent aujourd’hui des modèles adaptés à tous les âges et à tous les niveaux d’expérience depuis le débutant jusqu’au confirmé qui veut se lancer dans la compétition. La demande est telle que les constructeurs sortent régulièrement de nouveaux modèles. Il existe un site référence pour les amoureux des pit...
Le Shinkansen : le TGV japonais

Le Shinkansen : le TGV japonais

Les nippons ont commencé à élaborer leur premier TGV en 1959. Ils ont cependant patienté jusqu’en 1964 avant de pouvoir mettre le premier Shinkansen sur les rails. Ce TGV a détenu le record de vitesse mondial puisqu’il roulait à 240 km/h. Ce qui était une véritable prouesse à l’époque est aujourd’hui dépassé par les améliorations constantes. Les premiers TGV japonais ont d’ailleurs majoritairement été retirés du service pour laisser place à la nouvelle génération. Les séries 500 et N700 des Shinkansen atteignent facilement les 300 km/h tandis que la série E5 peut circuler librement à 320 km/h. Les autres lignes de Shinkansen se contentent d’une allure “modeste” oscillant entre 240 km/h et 275 km/h. Le japonais avait développé le Fastech 360 dont la vitesse de croisière se stabilisait à 360 km/h bien que les performances permissent d’atteindre les 405 km/h. Ce Shinkansen est cependant resté au stade de prototype car sa trop grande vitesse générait d’importantes nuisances sonores. Si jamais vous séjournez au Japon, sachez que les noms des Shinkansen laissent présager de leur vitesse. Le Hayate (comprenez “coup de vent”) et le Hayabusa (traduisez par “faucon pèlerin”) roulent ainsi à une vitesse supérieure au Yamabiko (esprit de la montagne). Le saviez-vous ? Les Shinkansen sont sur les rails depuis plus de 40 ans mais il n’y a encore eu aucun...
Les avions de chasse, toujours plus rapides

Les avions de chasse, toujours plus rapides

Les avions militaires ont vu le jour dans le but d’assurer le contrôle sur l’espace aérien sous leur juridiction. Ils interceptent ou éliminent carrément les avions ennemis afin de protéger l’escadron et le pays. Depuis leur naissance qui remonte à la Première Guerre mondiale, les avions de chasse ont énormément évolué. Apparu dans les années 80, le Dassault Rafale est un avion de chasse dont l’efficacité ne laisse aucune place au doute. On lui confie aussi bien des missions air/air que des combats air/sol. Le F-22 Raptor est fabriqué à la même époque. Il se distingue par ses vitesses supersoniques mais surtout par les multitudes de manœuvres qu’il permet de réaliser en toute aisance. Il s’adapte essentiellement aux interceptions air/air. Quoique, les combats aériens se font rares à notre époque…. En 2016, les israéliens se lancent dans la conception du F35i qu’ils surnomment Adir. Cette appellation se traduit littéralement par “Redoutable”, ce qui laisse présager d’excellentes performances. Les systèmes défensifs, la technologie de communication et tout ce qui est en rapport avec l’électronique est conçu par des israéliens pour les...
Zoom sur les poids lourds électriques !

Zoom sur les poids lourds électriques !

En novembre 2017, Tesla dévoile officiellement Semi, le premier poids lourd électrique au monde. Le constructeur américain a su retenir l’attention sur l’autonomie de 800 km. Ce camion mettrait 5 secondes pour passer de 0 à 100 km/h et bénéficierait du système Autopilot pour une ergonomie optimale. Le duo Volvo Trucks et Renault Trucks n’a pas attendu longtemps pour marcher sur les pas de Tesla. En janvier 2018, ils révèlent un projet de commercialisation de poids lourds électriques pour 2020. Mercedes Benz Trucks entre également dans la course avec son Urban e-Truck qu’il proposera d’ici 2020 en 18T et 25T, pour une autonomie de 200km. Ces poids lourds électriques sont élaborés dans l’optique de permettre leur utilisation en zone urbaine sans avoir à subir les importantes restrictions qui leur sont actuellement applicables. C’est évidemment sans négliger l’impact positif sur l’environnement puisque les poids lourds électriques n’émettent pas les mêmes déchets toxiques que les modèles classiques. Ajoutons à tout cela que ces véhicules seront équipés des technologies les plus récentes. Aide à la conduite et confort seront donc à la portée de leurs...
Trains : La grève SNCF ne fait que commencer

Trains : La grève SNCF ne fait que commencer

La grève SNCF est lancée ! Elle débute ce mardi 3 avril 2018 jusqu’au 28 juin 2018, à raison de deux jours sur cinq. Les salariés de la SNCF se mobilisent : 48 % de grévistes annoncés dimanche 01 avril pour l’ensemble du personnel et 77 % pour les conducteurs. Les raisons de cette grève sont nombreuses, il s’agit ici d’une opposition à la réforme de l’entreprise ferroviaire proposée par le gouvernement. Les grévistes veulent tout d’abord préserver le statut protecteur leur garantissant un emploi à vie, une grille de rémunérations qui augmentent machinalement et une retraite à partir de 52 ans pour les conducteurs et à partir de 57 ans pour les autres, qui par ailleurs coûtent 4 milliards par an. La deuxième raison est que la SNCF veut garder le monopole sur le transport des personnes, ils s’opposent donc à l’ouverture à la concurrence. Les salariés sont également contre le changement de statut juridique de la SNCF qui devrait se transformer en société anonyme (SA). Selon les syndicats ce projet de réforme « ne règlera pas le sujet de la dette » de la SNCF qui était de 46,6 milliards d’euros en fin 2017, « ni celui des dysfonctionnements » qui sont très...