Deux personnes portant chacune un casque
Home 9 Motos 9 Quelle est la durée de vie d’un casque de moto ?

Quelle est la durée de vie d’un casque de moto ?

La plupart des motocyclistes remplacent leur casque après trois à cinq ans. Les fabricants recommandent vivement aux motocyclistes de remplacer leur casque au moins cinq à sept ans après sa date de fabrication. La date de production est généralement imprimée sur un autocollant que vous trouverez sous la doublure de confort à l’intérieur du casque de moto.
Un casque de moto peut faire la différence entre la vie et la mort. C’est pourquoi, vous ne devez utiliser qu’un casque qui est au mieux de sa forme afin qu’il soit parfaitement capable de protéger votre tête en cas d’impact ou d’accident.

Les facteurs qui influent sur le vieillissement des casques de moto

Trois facteurs principaux influent sur le vieillissement des casques de moto. Ces facteurs sont la fréquence d’utilisation, la qualité du casque et vos habitudes d’entretien.

Fréquence d’utilisation

Cette règle est valable pour presque tout ce qui existe sur cette planète. Plus vous utilisez fréquemment quelque chose, plus son rythme de dégradation est rapide. Si vous utilisez votre casque de moto quasiment tous les jours et que vous le soumettez à des conditions extérieures difficiles, vous pouvez vous attendre à devoir le remplacer plus tôt que prévu. À l’inverse, un casque bien rangé et rarement utilisé durera plus longtemps.
D’autres facteurs liés à l’utilisation du casque peuvent accélérer sa détérioration. S’il est souvent soumis à des chocs ou si vous le faites tomber tout le temps, vous pouvez vous attendre à ce qu’il se casse bientôt. Un autre signe est la présence d’indentations dans la doublure qui ne s’adapte plus parfaitement à votre tête.

 

Deux personnes portant chacune un casque

Motards lors d’une balade

Qualité du casque

Un autre facteur qui peut influencer la fréquence de remplacement des casques de moto est leur qualité. Assurez-vous de vérifier la cote de sécurité du casque avant d’en acheter un. Les casques ayant un indice de sécurité élevé sont fabriqués à partir de matériaux durables et de haute qualité, conçus pour durer plus longtemps. Ce sont également les casques qui résistent le mieux au vieillissement et à la détérioration. Le seul inconvénient est qu’ils ont tendance à être plus chers. Pensez également à regarder si ce c’est un casque intégral ou modulable.
La qualité du casque est mesurée à l’aide de différents tests. Le test d’impact évalue la performance du casque contre des surfaces d’impact à des accélérations spécifiques. Le test de stabilité positionnelle ou test de roulement détermine si le casque peut rouler sur votre tête. Le test de rétention dynamique vérifie si le casque peut supporter des charges mécaniques.

 

Casque moto

Casque de moto avec visière amovible

Signes indiquant que vous devez remplacer votre casque de moto

De nombreux signes vous indiquent qu’il est temps de remplacer votre casque de moto. Gardez un œil sur ces signes pour vous assurer que votre casque est remplacé périodiquement et que votre sécurité sur la route est garantie.

L’âge du casque

Comme nous l’avons mentionné au début de cet article, l’âge limite des casques de moto est de sept ans après leur date de fabrication. Cette période de temps est garantie pour affaiblir la coque et la mousse de votre casque de moto. L’âge a un impact énorme sur la qualité du casque.
Son âge, associé à une utilisation régulière, est une raison suffisante pour le remplacer. Votre casque est exposé à des agents agressifs comme :

  • les rayons ultraviolets ;
  • la sueur ;
  • le vent ;
  • la saleté.

Ils n’infligent peut-être pas de dommages évidents, mais l’effet cumulé affaiblira définitivement les résines et les colles qui maintiennent votre casque en place.

Exposition aux accidents

Ceci est une question de bon sens. Si votre casque de moto a déjà subi un accident, il est temps de le remplacer. Ses mécanismes internes ont été endommagés par l’impact. S’il y a des signes évidents de fissures ou de fêlures, il est plus sûr de remplacer le casque que d’essayer de le réparer avec de la colle.

N’oubliez pas que les fissures se développent de manière exponentielle, de sorte qu’une petite fissure en entraînera beaucoup d’autres. Un casque fissuré ne sera pas en mesure de résister à un autre accident, ce qui va à l’encontre de son objectif premier.

Il est plus « lâche »

Un casque de moto doit être bien ajusté afin d’être efficace en tant qu’équipement de protection. Il ne doit pas être trop serré, mais pas trop lâché non plus. Le test consiste à secouer la tête d’un côté à l’autre, puis à voir s’il bouge ou s’il reste en place. Il doit s’accrocher confortablement à votre tête et ne pas bouger.
S’il bouge trop, il sera davantage une distraction qu’un moyen de protéger votre tête. Les traumatismes et les blessures à la tête sont dus à des casques lâches qui ne protègent pas correctement le crâne.

Vous aimerez aussi

BMW R90S

La BMW R90S : la moto qui a ouvert une nouvelle ère de motos sportives pour la marque allemande

La BMW R90S est une moto emblématique qui a marqué un tournant majeur dans l'histoire de la marque allemande BMW Motorrad. Dans cet article, nous allons explorer les caractéristiques qui ont fait de cette moto une référence dans le monde des motos sportives. Nous...
la Yamaha TZ750

La Yamaha TZ750 : la moto qui a marqué le début de l’ère des super bikes sur les circuits de course

Dans le monde des courses de motos, certaines machines marquent l'histoire par leurs performances et leur influence sur les générations suivantes. La Yamaha TZ750 est l'une d'elles, ayant révolutionné le championnat du monde et ayant été au cœur de nombreuses...
Suzuki Katana

La Suzuki Katana : la moto qui a marqué un tournant dans le design des motos modernes de sport

Dans le domaine des motos, certaines marques et modèles sont de véritables icônes. Aujourd'hui, nous allons nous intéresser à l'une d'entre elles : la Suzuki Katana. Vous découvrirez comment cette moto a révolutionné le design des motos sportives modernes. Au fil de...